Lilycare
Accueil Blog Comment choisir sa prévoyance pour les professionnels indépendants ?
Prévoyance

Comment choisir sa prévoyance pour les professionnels indépendants ?

lily-floating-button@3x
Écrit par Lily le 23 Jan 2024

Les travailleurs non salariés ne bénéficient pas d’une protection sociale obligatoire aussi complète que celle des salariés, notamment en cas d’arrêt de travail, d’invalidité ou de décès. Quel que soit leur organisme de rattachement, ils bénéficient de prestations de prévoyance de base très souvent insuffisantes pour maintenir leur niveau de vie ou subvenir aux besoins de leurs proches. Pour compléter cette couverture, ils ont tout intérêt à souscrire une assurance prévoyance. Découvrez pourquoi sa souscription est indispensable et comment la choisir. 


Comprendre la prévoyance professionnelle : importance et bénéfices


Le revenu des professionnels indépendants ne repose que sur leur capacité à exercer leur activité professionnelle. En cas d’accident de la vie et d’incapacité à travailler, les conséquences financières peuvent être désastreuses pour eux et leur famille.

Cette situation concerne :


La prévoyance obligatoire prévue par la Sécurité Sociale des Indépendants ou les différentes caisses de prévoyance des professions libérales est généralement insuffisante pour subvenir aux besoins de l’assuré et de sa famille (charges mensuelles fixes, dépenses liées au décès).

Les compagnies d’assurances proposent des contrats de prévoyance à destination des professionnels indépendants pour pallier cette insuffisance. Ils permettent de les indemniser personnellement ou d’indemniser leur famille en cas :

  • D’arrêt de travail délivré par le médecin traitant.
  • D’invalidité 
  • De perte d’autonomie.
  • De décès.


Les types de contrat de prévoyance 

Il existe différents types de contrats de prévoyance. Chacun met l’accent sur la couverture spécifique du risque associé : 

  • Obsèques.
  • Décès.
  • Dépendance.
  • Incapacité de travail temporaire 
  • Invalidité


La prévoyance obsèques


Lors d’un décès, la famille doit organiser et financer les obsèques. En souscrivant une prévoyance obsèques, le professionnel constitue un capital, reversé à ses bénéficiaires après son décès. Celui-ci finance les frais liés aux obsèques. Cela permet de ne pas mettre en difficulté financière sa famille.


La prévoyance décès


La prévoyance décès fonctionne sur le même principe que la prévoyance obsèques. Sauf que le capital est utilisable librement par les bénéficiaires. À la souscription, l’assuré peut choisir le montant de ce capital-décès pour subvenir aux besoins de ses proches.

L’assuré peut également choisir de souscrire des garanties optionnelles permettant le versement d’une rente conjoint à destination du conjoint ou d’une rente éducation pour ses enfants.


La prévoyance dépendance


L’assurance dépendance est conçue pour pallier les conséquences de la perte d’autonomie. Les cotisations à l’assurance dépendance permettent de constituer un capital. En cas de perte d’autonomie, celui-ci est reversé à l’assuré pour faire face aux dépenses suivantes : 

  • Travaux d’adaptation du logement pour le maintien à domicile.
  • Hébergement en EHPAD ou prise en charge par un centre spécialisé.


La prévoyance incapacité de travail


La garantie Incapacité temporaire de travail indemnise l’assuré en cas d’arrêt de travail suite à un accident, une maladie ou une hospitalisation. Elle vient compléter les indemnités journalières de la Sécurité Sociale souvent insuffisantes.


La prévoyance invalidité


La garantie invalidité du contrat de prévoyance prévoit le versement d’une rente invalidité complémentaire à la rente du régime de prévoyance de base du travailleur non salarié. Le montant de la rente est définie dans le contrat en fonction du taux d’invalidité constaté par l’assureur. 

Pour évaluer ce degré d’invalidité, l’assureur peut considérer l’invalidité fonctionnelle, l’invalidité professionnelle ou les deux. On parle alors de barème croisé.

  • L’invalidité fonctionnelle prend en compte la perte plus ou moins importante de fonctions physiques ou mentales mais ne prend pas en compte les conséquences sur la capacité à reprendre son activité professionnelle. 
  • L’invalidité professionnelle quant à elle prend en compte les conséquences plus ou moins importantes de l’invalidité sur la capacité à exercer son activité. Elle est donc plus intéressante pour une prévoyance professionnelle mais aussi plus coûteuse. Cette modalité est souvent réservée à certaines professions (professions médicales, avocats, experts comptables…)
  • Le barème croisé consiste en un tableau à double entrée croisant le taux d'invalidité fonctionnel et le taux d’invalidité professionnelle pour obtenir un taux d’invalidité global.

Ces modalités de calcul de l’invalidité sont précisées dans les conditions générales du contrat. A vérifier donc au moment de choisir son contrat.


Comment choisir son assurance prévoyance ?


Définir ses besoins en prévoyance selon son activité professionnelle


C’est difficile d’envisager son décès, ça l’est encore plus de calculer vos besoins en prévoyance. Pour vous aider, vous pouvez réaliser un diagnostic prévoyance. Il permet de simuler vos besoins et ceux de votre famille pour tous les risques couverts par l’assurance :

  • Montant du complément aux indemnités journalières.
  • Montant de la rente ou du capital en cas d’invalidité, décès ou dépendance.


La souscription de votre contrat de prévoyance ne s’improvise pas. De nombreux paramètres entrent en ligne de compte pour estimer vos besoins :

  • Votre secteur d’activité. Certains métiers sont plus à risque que d’autres ou sujets à certaines maladies professionnelles. Il faut sélectionner une couverture avec des garanties à la hauteur.
  • Vos revenus. Le montant des indemnités journalières versé par l’Assurance Maladie est plafonné. Même en cas de hauts revenus, vous ne pouvez pas prétendre à plus de 63,52 € bruts en 2024 ou 190,55€ si vous êtes un professionnel libéral. Pour conserver votre niveau de vie, vous devez choisir une prévoyance avec un bon complément en cas d’incapacité de travail.
  • Vos charges fixes personnelles ou professionnelles.  Vous aurez besoin d’être plus ou moins couvert en fonction de ces montants incompressibles. 
  • Votre statut professionnel. Les travailleurs non-salariés ne sont pas tous logés à la même enseigne en fonction de leur organisme de rattachement. Même s’il existe désormais un système d’indemnisation commun entre les travailleurs indépendants en cas d’arrêt maladie (hors avocats), il existe de grosses disparités entre les régimes de prévoyance obligatoires en matière d’invalidité et de décès (les 10 caisses professionnelles de la CNAVPL, la SSI ou la CNBF).
  • Votre situation familiale : un TNS célibataire sans enfant et un TNS marié avec des enfants n’auront pas les mêmes besoins de protection. 


Il est important d’effectuer en amont une analyse fine de sa situation personnelle et professionnelle. N’hésitez pas à vous faire accompagner par un conseiller expert pour être sûr d’évaluer au mieux votre besoin de protection.


Demander des devis et se faire accompagner par un courtier

Vous pouvez confier votre recherche de prévoyance à Lilycare. En tant que courtier en assurance prévoyance, nous accompagnons les professionnels pour : 

  • Analyser vos besoins en prévoyance.
  • Solliciter les meilleurs devis d’assurance.
  • Présenter les trois contrats qui vous conviennent le mieux en termes de garanties et de prix.
  • Vous guider dans votre choix, grâce à l’expertise de nos conseillers.


Choisissez le contrat de prévoyance qui vous convient le mieux ! Contactez l’équipe Lilycare.


Dans la même catégorie